Tout d’abord, vous devez vous rappeler que le jeu est une affaire sérieuse, qu’il constitue un ingrédient fondamental de l’alimentation de tout enfant et qu’il apporte un certain nombre de bienfaits physiques et mentaux, tant pour l’enfant que pour la famille.

Outre le fait d’être amusant, l’activité du jeu est

– Saine

– Éducative

– Utile pour la socialisation

– La participation à la vie familiale.

Le jeu stimule les compétences intellectuelles, la préparation mentale, les connaissances pratiques et le bien-être émotionnel personnel.

Mais comment le faire en toute sécurité ? Comment reconnaître les jouets contrefaits et comment se protéger ?

Les jouets sont parmi les produits les plus contrôlés de tous les temps. Il existe des tests sur la toxicité, la résistance à la traction, l’inflammabilité, le danger des petites pièces pointues, la radioactivité et plus encore … mais ce sont toutes des choses qu’n n’a aucun moyen d’évaluer de quelque façon que ce soit si ce n’est après avoir acheté l’objet et l’avoir détruit.

Par conséquent, en ce qui concerne les aspects chimiques et techniques, on ne peut compter que sur les personnes chargées de réaliser ces tests.

Les douanes sont parmi les meilleures et on parvient presque toujours à arrêter les produits illégaux avant qu’ils ne franchissent la frontière, mais il arrive que des jouets contrefaits parviennent à passer les contrôles.

Mais que pouvez-vous faire en tant que consommateurs pour vous protéger et minimiser le risque de mettre des produits dangereux entre les mains de vos enfants ?

1) Achetez toujours des jouets auprès de détaillants et de sites web de confiance

Les marques connues sont les plus contrôlées et effectuent toujours tous les tests de sécurité. Elles surveillent attentivement et, au cas où un produit s’avérerait dangereux, ils n’hésitent pas à le communiquer et à le retirer du marché.

Évitez donc autant que possible d’acheter des jouets à des colporteurs, des étals et des magasins peu fiables.

Faites notamment attention aux jouets “chimiques” comme les bulles de savon… En effet, ce sont les bulles que vous achetez dans les endroits les moins recommandables, et pourtant tant d’entre eux contenant des virus et des bactéries ont été confisqués… Et combien de fois les enfants les prennent-ils avec la langue, mettent leur bouche sur du savon ou se crèvent les yeux ? Un risque qu’il vaut mieux éviter pour une différence de prix de quelques centimes.

2) Toujours vérifier la présence du marquage CE

La présence du marquage CE vous indique que le fabricant s’est engagé à effectuer une analyse minutieuse des dangers que le jouet peut présenter et à respecter les exigences minimales de sécurité de l’Union européenne (qui sont parmi les plus strictes au monde).

ATTENTION, cependant, de ne pas confondre la marque CE (qui signifie Communauté européenne) avec la marque CE de “China Export”.

Sans compter que si quelqu’un essaie de vous vendre un jouet contrefait, ce n’est probablement pas quelqu’un qui serait si scrupuleux ne serait-ce que d’imprimer une fausse étiquette avec le marquage CE original, alors ne l’utilisez pas comme preuve irréfutable de sécurité.

3) Vérifier que le nom et l’adresse du fabricant et/ou du distributeur sont déclarés sur l’emballage

Ainsi que les données permettant de l’identifier et de le contacter en cas de problème. Un opérateur honnête et responsable n’a pas peur d’être reconnu. Il faut plutôt douter face à des situations de manque de transparence car elles sont souvent le signe de conditions de sécurité incertaines.

4) Choisir le jouet en pensant à l’enfant qui le reçoit

Évitez donc de dire “mais mon fils est plus âgé que son âge, je peux aussi lui offrir un jouet réservé à une classe supérieure”, car vous ne faites ainsi que le soumettre à des risques inutiles.

S’il y a des groupes d’âge, il y a une raison…

Dans le cas où il y a des frères et soeurs plus âgés, il est normal que les plus jeunes entrent en contact avec des jouets non adaptés à leur âge… d’un autre côté, on ne peut même pas forcer l’aîné à utiliser des jouets de bébé ! Dans ces cas-là, faites preuve de bon sens, en laissant le petit toucher les jouets du grand, mais toujours sous votre surveillance ! Une fois que vous avez fini de jouer, mettez les différents jouets dans des récipients séparés et assurez-vous que le petit enfant ne puisse accéder qu’aux jeux adaptés à son âge.

5) S’assurer que vous avez suivi correctement les instructions d’installation et d’utilisation

La notice n’est pas une option ajoutée par hasard à l’emballage. Il doit être lu, compris et les instructions doivent être suivies correctement

6) Retirer tous les emballages

La plupart des décès causés par les jouets ne sont pas dus au jouet lui-même, mais à son emballage.

Veillez toujours à ce que l’enfant ne joue pas avec l’emballage, car le risque de suffocation est un danger réel.

7) S’assurer personnellement que les jouets et leurs parties détachables ne présentent pas d’arêtes vives

N’oubliez pas que les enfants de moins de 3 ans ont tendance à porter spontanément des objets à la bouche. Vous prêtez également attention aux jouets qui ont des ficelles, des cordes et des lacets qui ne doivent pas être assez longs pour les rendre dangereux.

8) Assurez-vous que le compartiment à jouets alimenté par des piles est fermé par des vis

Ne mélangez jamais non plus des piles anciennes et neuves ou des piles de tensions différentes !

9) Contrôler périodiquement les jouets pour détecter les bris ou les anomalies fonctionnelles

Il peut arriver que même un jouet qui était sûr à l’origine soit endommagé et devienne dangereux en raison de chocs et d’un mauvais entretien. C’est pourquoi vous devez garder toujours les yeux ouverts et vérifier que les jouets de vos enfants respectent les exigences de sécurité au fil du temps.

10) Apprendre aux enfants à ranger leurs jouets

De nombreux accidents sont dus à des chutes accidentelles sur des jouets laissés sur le sol. Dans ce cas, ce n’est pas le jouet lui-même qui est à blâmer, mais le désordre… tout cela peut être évité en nettoyant après le jeu. Expliquez à vos enfants que votre fixation n’est pas seulement de casser leurs boîtes, mais que cela en vaut la peine !