Beaucoup de mamans se demandent si on peut donner du miel à un bébé. Les bébés peuvent-ils manger du miel ? Penser au miel nous rappelle quelque chose de bon, de sucré et un remède naturel pour de nombreux petits désagréments, une substance riche en vitamines aux propriétés énergétiques naturelles. Par intuition, il appartient donc à cette catégorie d’aliments sains qui, s’ils sont consommés sans excès, sont bons pour notre organisme.

Pensez que dans le passé, il était également utilisé pour soigner les blessures, conserver les aliments et on pensait qu’il pouvait également guérir certaines maladies graves comme la tuberculose. Cet aliment, réellement bénéfique et très riche en propriétés, cache cependant une insidieuse particularité que peu de gens connaissent.

Le botulisme infantile : qu’est-ce que c’est ?

On l’appellerait “le côté sombre” du miel. Comment quelque chose d’aussi sain et naturel peut-il provoquer la paralysie et même la mort au cours de la première année de vie d’un enfant ? Grâce à la pasteurisation obligatoire à laquelle les aliments que nous ingérons sont soumis en vertu de la loi (c’est-à-dire un processus de restauration thermique qui vise à minimiser les risques sanitaires dus aux micro-organismes pathogènes thermosensibles, tels que les bactéries sous forme végétative, les champignons et les levures, avec une altération minimale des caractéristiques chimiques, physiques et organoleptiques des aliments), cette possibilité est vraiment lointaine, mais pas pour les enfants qui n’ont pas encore atteint leur première année d’âge.

Le côlon de ces petits enfants est le lieu optimal pour la prolifération des spores et l’intestin n’est pas encore capable de décomposer la bactérie, il suffit donc d’une seule gorgée pour la contracter ! Comme tout processus de pasteurisation, pour être sûr de l’élimination des spores, il faudrait exposer le miel à des températures élevées mais il subirait un processus de “caramélisation” des citrouilles perdant sa nature.

Comment savoir si un pot de miel contient la bactérie ?

Il n’y a aucun moyen de savoir si un pot de miel contient la bactérie, la seule précaution que nous pouvons prendre est de ne pas prendre de risque et d’éviter absolument de la donner à notre enfant avant l’âge de un an. Très peu de personnes sont conscientes de ce danger et il est bon d’informer en partageant l’article toutes les mères qui, pensant donner un aliment sucré à leur enfant, l’exposent en fait à un grand danger. Aussi parce que l’administration de miel aux jeunes enfants fait partie de ces coutumes populaires des grands-mères où elles agissaient à l’instinct et non en fonction des études et de la science, il était donc recommandé de tremper l’âne dans du sucre ou du miel pour le rendre plus sucré et de le laisser prendre, d’en dissoudre un peu dans du lait pour les maux de gorge ou simplement de le laisser goûter parce que c’est bon.

Après l’année ou, si vous voulez être plus sûr, après l’âge de 2 ans, le feu vert au miel et à toutes ses grandes propriétés ! On recommande aux mères, de toujours être scrupuleuses et informées, de toujours se poser cette question supplémentaire et de ne pas s’arrêter aux conseils populaires, de toujours demander au pédiatre et de ne pas précipiter leur alimentation en tant qu’adultes !