songesetrigolade

Principales étapes de développement psychologique chez l’enfant

Un enfant passe par différentes étapes afin de devenir un être autonome et d’établir sa personnalité. Aujourd’hui, on accorde une grande importance à la psychologie de l’enfant pour des fins éducatives. Il est donc tout à fait normal pour les parents de chercher à connaître et comprendre les diverses étapes de développement psychologique chez l’enfant.

Bébé a 8 mois

L’évolution du bébé se caractérise par une phase bien distincte. On parle de la crise des 8 mois où un bébé éprouve une certaine inquiétude quand sa maman s’éloigne de son champ de vision. De même quand il voit un inconnu s’approcher de lui ou quand les personnes qui forment son environnement affectif disparaissent temporairement. Cette phase n’est pas du tout un signe de régression. Cela signifie que l’enfant progresse et qu’il sait maintenant que lui et sa mère ne sont pas une seule personne. Il devient donc un être à part entière lorsqu’il peut éprouver de l’anxiété. Quand bébé pleure, il est préconisé de lui expliquer pourquoi on doit le laisser. On doit aussi préciser voire même insister sur le fait qu’on sera de retour et que quelqu’un s’occupera de lui en attendant.

Développement de l’enfant : les crises d’opposition

 

Le développement psychologique chez l’enfant est aussi marqué par plusieurs crises d’opposition. Il utilise le “non” pour exprimer sa prise de conscience sur le fait qu’il ne souhaite plus être soumis. Ces diverses étapes de crise débutent vers 1 an et deviennent parfois pénibles pour les parents. Cependant, elles sont vraiment utiles pour l’enfant car elles l’aident à se construire. Ces crises d’opposition viennent en même temps que les diverses grandes acquisitions comme la propreté ou encore la marche. Quand il gagne en autonomie, il veut plus de liberté. Dans le cadre d’un bouleversement important comme un déménagement ou l’arrivée d’une petite soeur ou d’un petit frère, ces étapes lui permettent de mieux s’adapter selon le nouveau contexte.

La peur chez l’enfant

Entre 2 et 5 ans, un enfant commence à avoir peur (peur du noir, peur du sommeil, peur des animaux, etc.). Cela peut provenir de diverses origines et ce sont des faits normaux. Cela fait d’ailleurs partie de l’équilibre psychique (il faut toutefois prendre des mesure en cas de manifestations de peur excessive). L’enfant dispose maintenant de la facultés de penser, ce qui lui permet d’être plus réceptif aux divers changements. A cause de son jeune âge, il ne sait pas encore comment agir et ses peurs se traduisent tout simplement en un appel au secours pour que ses parents viennent l’aider.

Quitter la version mobile