Comment prévenir l’obésité infantile ? Depuis la naissance d’un enfant, on se préoccupe de ce qu’il faut lui faire manger, comment lui en offrir de nouveaux, combien lui faire manger. Au début, on a presque l’impression que plus il mange, mieux c’est, mais au bout d’un certain temps, il faut s’adapter, pour dire les choses simplement. Il n’y a pas si longtemps encore, les mères, les grands-mères, les tantes et les oncles avaient l’habitude de bourrer les enfants jusqu’à ce qu’ils éclatent, aujourd’hui on sait que ce sont eux qui, dans la plupart des cas, suggèrent la quantité de nourriture qu’ils doivent avaler. Voici 10 conseils pour vous aider à prévenir à l’obésité infantile.

1) Allaitement au moins six mois, si possible jusqu’à douze mois

L’allaitement maternel est la première occasion d’obtenir une bonne éducation nutritionnelle. L’enfant doit être exclusivement nourri au sein jusqu’à l’âge de six mois au moins, âge auquel il est possible de commencer le sevrage avec les premiers aliments solides.

2) Commencer le sevrage après six mois

Introduire des aliments et des boissons complémentaires au lait maternel, à l’exception de l’eau, après six mois. Le sevrage précoce ne doit être effectué que sur avis médical et en cas de problèmes nécessitant l’abandon de l’allaitement. Demandez toujours conseil à votre pédiatre.

3) Attention aux protéines

Vérifiez l’apport en protéines pendant les deux premières années de vie. Évitez le fromage râpé dans les aliments pour bébés pendant un an au maximum. Ne pas dépasser 20 grammes de viande ou de fromage et 30 grammes de jambon. Les repas des enfants doivent être équilibrés : demandez conseil au pédiatre et il vous fournira un tableau des besoins des enfants dans les premières années de leur vie.

4) Pas de boissons sucrées

Évitez de 0 à 6 ans le thé instantané, le thé déthéiné, les tisanes, les jus de fruits, les boissons gazeuses, l’eau sucrée. Les enfants doivent se limiter à boire de l’eau ou des jus naturels : vous devez toujours essayer d’éviter les sucres ajoutés, tant dans les aliments que dans les boissons.

5) 12-24 mois, arrêtez d’utiliser la bouteille

Après 12 mois, le risque de surpoids augmente de 3 % pour chaque mois d’utilisation de la bouteille. Le biberon n’est pas propice à la régulation correcte du sentiment de satiété. La santé dentaire est en danger. Commencez à encourager les gens à utiliser des tasses avec un bec verseur jusqu’à ce qu’ils soient capables de boire de l’eau et du lait dans des verres normaux.

6) A partir de trois ans, il suffit d’une poussette

A trois ans, abandonnez l’utilisation de la poussette. Limitez l’habitude de porter votre enfant sur le chariot de supermarché. Préférez l’habitude de vous rendre à l’école à pied. Les enfants ne doivent pas devenir paresseux et ce sont souvent les parents qui sont à blâmer de les garder pour leur confort beaucoup plus longtemps qu’ils ne le devraient. À partir de l’âge de deux ans, vérifiez la courbe de l’indice de masse corporelle (IMC ou Body Mass Index – BMI) à chaque visite chez le pédiatre.

7) Gardez un œil sur  le “rebond de l’adiposité précoce”

Un indicateur de l’augmentation de l’adiposité précoce et donc du surpoids futur. Les bébés potelés sont certes sympathiques, mais n’oubliez pas que même une surcharge pondérale légère dans l’enfance peut devenir un problème à l’avenir.

8 ) Faites bouger le bébé autant que possible dès les premiers mois de sa vie

Évitez de trop faire asseoir l’enfant, ne le mettez pas devant la télévision avant l’âge de deux ans, après l’âge de deux ans ne dépassez pas huit heures par semaine de télévision/jeux vidéo, lorsque vous mangez ou faites d’autres activités éteignez la télévision. Par conséquent, essayez d’encourager votre enfant à jouer à des jeux de mouvement et évitez les jeux trop statiques.

9) Choisissez un sport adapté à l’enfant

Adaptez et encouragez les sports adaptés aux différents âges de l’enfant. Le sport est également excellent, évidemment calibré en fonction de l’âge de votre enfant. N’oubliez pas, cependant, que le sport, à cet âge, doit être considéré comme un jeu et un amusement et jamais comme un devoir.

10) N’en faites pas trop avec les portions

Préparez le plat avec la “taille” de nourriture adaptée à l’âge de l’enfant. Essayez toujours de ne pas en faire trop, car la suralimentation n’est certainement pas bonne pour les enfants. De même, si votre enfant est parfois un peu “inapproprié”, laissez-le tranquille et ne le forcez pas à manger.