Suite aux fortes secousses qui ont frappé ces derniers temps, un décalogue a été élaboré pour savoir comment se comporter en cas de tremblement de terre afin d’aider les enfants avant et après le séisme. Il ne s’agit pas seulement de leur sauver la vie en cas d’effondrement, mais aussi de les protéger sur le plan psychologique en ces temps où la tension règne entre adultes.

Les enfants, dans les cas d’urgence comme le tremblement de terre, n’ont pas toujours la possibilité d’exprimer leurs émotions, ils sont pris par le poids, transportés, déplacés, endormis, ne prêtent pas toujours la bonne attention à leurs paroles, pris par la peur,  les adultes ne donnent pas toujours de l’importance aux sentiments qu’ils ressentent et qui pourraient vraiment les marquer pour la vie. C’est pour cette raison qu’on a élaboré ce précieux décalogue qui sera utile à toutes les familles qui ne vivent pas le tremblement de terre elles-mêmes aujourd’hui, mais qui voient les nouvelles tous les jours. Ces 10 points contiennent des conseils utiles sur la manière d’expliquer et d’écouter les enfants en cette période d’alerte aux tremblements de terre.

1. Empêchez les enfants de se tenir devant la télévision

Continuer à voir des images de la catastrophe n’aide pas les enfants à surmonter le traumatisme, car ils peuvent ne pas comprendre qu’il s’agit d’images enregistrées et penser que l’événement catastrophique se poursuit.

2. Écoutez attentivement les enfants

Avant de leur donner des informations, essayez de comprendre quelle est la perception de l’événement et quelles sont leurs questions à ce sujet. Entamez un dialogue avec eux pour leur fournir des explications claires sur ce qui s’est passé, compréhensibles selon l’âge, leur permettant d’exprimer leurs préoccupations et de les rassurer.

3. Rassurez les enfants et apportez leur un premier soutien psychologique

Rassurer les enfant en leur expliquant ce qui est fait pour les protéger, et les informer qu’en cas d’urgence la priorité est de les aider, afin qu’ils se sentent en sécurité.

4. Acceptez l’aide d’un expert

Dans le cas des victimes dans la famille, il est important d’envisager l’emploi de personnel spécialisé pour aider les enfants et les autres membres de la famille à surmonter le traumatisme de la perte. De plus, même s’ils n’ont pas vécu directement ce choc, il faut considérer que les enfants peuvent avoir été bouleversés par des scènes qu’ils ont vues ou des histoires qu’ils ont entendues. Les parents doivent être particulièrement attentifs à tout changement significatif dans le sommeil, l’alimentation, la concentration, les sautes d’humeur soudaines ou les troubles physiques fréquents sans qu’aucune maladie apparente ne soit en cours, et si ces épisodes ne disparaissent pas dans un court laps de temps, il est conseillé de demander l’avis de personnel spécialisé.

5. Attendez-vous à tout

Tous les enfants ne réagissent pas de la même manière aux événements traumatisants et, avec le développement, les capacités intellectuelles, physiques et émotionnelles des enfants changent. Alors que les jeunes enfants dépendent de leurs parents pour interpréter ce qui s’est passé, les enfants plus âgés et les adolescents tirent des informations de diverses sources. Gardez à l’esprit que les adolescents en particulier peuvent être les plus touchés par ces histoires précisément parce qu’ils sont capables de mieux comprendre. Bien que les enfants plus âgés semblent disposer de plus d’outils pour faire face à l’urgence, ils ont encore besoin d’affection, de compréhension et de soutien pour faire face à ce qui s’est passé.

6. Consacrez du temps et de l’attention

Les enfants ont besoin de sentir que les adultes sont particulièrement proches d’eux et qu’ils se sentent en sécurité. Il est essentiel de parler, de jouer avec eux et surtout de les écouter, de trouver le temps de faire des activités avec des enfants de tous âges, de leur lire des histoires ou de leur chanter la berceuse habituelle pour les endormir.

7. Soyez un modèle

Les enfants apprennent des grands garçons comment gérer les situations d’urgence. Il faut faire attention à exprimer ses émotions devant les enfants en fonction de leur âge.

8. Tirez des leçons de l’urgence

Même un événement catastrophique peut être l’occasion de faire comprendre aux enfants que vous vivez tous dans un monde où ces choses peuvent arriver et qu’il est essentiel de s’entraider en ces moments.

9. Aidez les enfants à reprendre leurs activités normales

Les enfants bénéficient presque toujours de la reprise de leurs activités normales, de la poursuite de leurs objectifs, de la socialisation. Plus vite les enfants retrouveront leur environnement normal et moins ils parleront du tremblement de terre, plus vite ils pourront surmonter le traumatisme.

10. Encouragez les enfants à aider

Aider les autres peut contribuer à donner aux enfants un sentiment de sécurité et de contrôle sur les événements. Les adolescents, en particulier, peuvent sentir qu’ils peuvent apporter un changement positif. Il est donc important d’encourager les enfants et les jeunes à aider les organisations qui aident leurs pairs.