La tétine peut être la meilleure amie de l’enfant, elle a la capacité de le réconforter et de le rassurer. C’est pourquoi de nombreuses nouvelles mères décident de la proposer à leur enfant. Mais comme la santé de l’enfant est précieuse, il faut être très minutieux quant au choix de la tétine et ne plus se baser que sur la taille ou sur le type de matériel. Voici donc quelques informations importantes à savoir sur la tétine.

Quelles sont les matières et les formes idéales pour une tétine ?

Le silicone et le caoutchouc restent les matières les plus préconisées lorsqu’il s’agit de tétine. Il est maintenant bien connu que le silicone est plus adapté dans les premiers mois de vie et le caoutchouc de 4 à 6 mois.

Les premiers stades de la vie nécessitent une attention particulière à la propreté, c’est pourquoi le silicone est préconisé aux nouveau-nés, car cette matière est plus adaptée au processus d’hygiène et résiste mieux à la stérilisation sans s’altérer. Mais étant une matière très fragile, il vaut mieux l’éviter lorsque les premières dents commencent à pousser, car le bébé pourrait en arracher des morceaux et les avaler.

Le caoutchouc, en revanche, est une matière plus poreuse où les bactéries se nichent plus facilement. C’est pourquoi il est préférable d’attendre 4 à 6 mois de vie pour que les problèmes d’hygiène diminuent et pour que les enfants puissent les surmonter facilement.

Une autre information très importante est la forme de la sucette. Les experts recommandent, même si chaque enfant a ses propres goûts, la forme en cerise pour les plus petits, car elle ressemble davantage à la forme naturelle du mamelon, et à une larme ou à une forme anatomique pour les plus grands.

La tétine : une protection contre le risque de maladie

La mort la plus redoutée pour les nourrissons est la mort dans le berceau, un événement terrible qui peut se produire surtout entre le premier et le sixième mois de la vie. Les experts de la communauté scientifique s’accordent à dire que le fait de coucher le bébé avec la sucette réduit ce risque. Les enfants qui sont victimes du SMSN sont ceux qui ont des difficultés à se réveiller pendant leur sommeil s’ils connaissent des épisodes d’apnée, ce qui explique l’arrêt respiratoire. Il semble que l’utilisation de la tétine abaisse le seuil d’éveil en augmentant la capacité à se réveiller de manière autonome s’il fait de l’apnée. Cela ne signifie pas que nous devons passer la nuit à remettre la tétine dans la bouche pendant le sommeil du bébé, car l’automatisme de la succion dû à la tétine persiste longtemps même après que le bébé se soit endormi.

Comme toute chose, si elle est administrée sans abuser de la tétine, elle ne devient pas un vice, mais juste un moyen de calmer le bébé et de lui permettre de trouver du réconfort, surtout pendant les premiers mois de sa vie et lorsqu’il a besoin d’être calmé.

Le rôle du parent est toutefois important, car il ne doit pas s’en servir comme d’un “bouchon” à chaque pleur, mais doit comprendre et interpréter les pleurs de l’enfant en lui apportant un confort différent selon le besoin. Il peut donc alterner entre une tétine et l’allaitement, un câlin, une promenade en le berçant dans ses bras ou une chanson. Il est donc recommandé de réduire son utilisation jusqu’à son élimination complète vers 10-12 mois, car les inconvénients commencent à l’emporter sur les avantages.

Un abus de tétine peut provoquer une otite due à une succion prolongée qui favorise les sécrétions à l’intérieur de la trompe d’Eustache.

La tétine ne cause pas des problèmes de dentition

Jusqu’à 24 mois, les experts affirment que la tétine ne cause pas des problèmes de dentition, contrairement au doigt qui exerce une plus grande pression sur le palais. La seule interdiction pour les dentistes est de faire tremper la tétine dans des substances sucrées pour le rendre plus acceptable pour l’enfant. Dans ce cas, elle pourrait provoquer des caries dentaires et altérer les goûts perçus par l’enfant. Il est absolument interdit jusqu’à la première année de vie de le tremper dans le miel, car il pourrait causer des infections botuliques qui peuvent être mortelles pour le nouveau-né.

Qu’en est-il du nettoyage et du remplacement des tétines ?

Les enfants s’attachent à la tétine comme à la marionnette de cœur, mais il faut le considérer comme un amour passager, car les experts conseillent de le remplacer tous les 2 mois (ou même plus tôt s’il est endommagé). Il doit être changé souvent pour la croissance orale et pour des raisons d’hygiène, afin d’éviter les colonies de bactéries.

Est-ce que la maman peut goûter à la tétine avant de la donner à son enfant ?

Ici, il est préférable de répondre par un NON. Il est vrai que la salive peut contenir des substances antibactériennes, mais d’un autre côté il y a des bactéries qu’un adulte peut tolérer, mais qui peuvent être nocives pour un enfant. Ainsi, il vaut mieux les éviter !