Ventre bas pendant la grossesse : quelles en sont les causes et qu’est-ce que cela signifie ? Ces questions ne sont qu’apparemment insignifiantes, car les femmes enceintes se posent des questions sur tous les aspects de la grossesse. Avoir un ventre bas est-il un symptôme d’une grossesse gémellaire ? Cela signifie-t-il que le bébé est un garçon ou une fille ? Ou bien ce formulaire particulier indique-t-il que la grossesse touche à sa fin ? Ces questions et d’autres sont généralement posées au gynécologue. Toutefois, certaines indications peuvent être données aux futures mères qui peuvent également souffrir de douleurs et de tiraillements dans cette région de l’abdomen tout au long de la grossesse.

Ventre bas pendant la grossesse : les causes

Il existe de nombreuses croyances populaires qui se sont répandues au fil du temps sur le fait d’avoir le ventre bas pendant la grossesse. Mais, comment le reconnaître ? Est-il normal d’avoir le ventre bas pendant la grossesse et quelles en sont les causes ? Le fait que le ventre d’une femme prenne cette forme particulière est tout à fait normal. Dans ce cas, le ventre est “bas” précisément parce qu’il se concentre surtout dans la zone lombaire du dos. Contrairement à de nombreuses croyances populaires, il ne s’agit pas d’une indication du sexe de l’enfant à naître, ni d’une grossesse gémellaire. La hauteur du ventre est plutôt une indication de la proximité ou de l’éloignement du moment de l’accouchement. Cette conformation particulière du ventre dépend en fait du fait que le bébé s’est transformé en position céphalique et que la naissance est donc proche.

Il faut aussi dire que chez les femmes primipares (au premier accouchement), le ventre reste haut plus longtemps que chez les femmes qui ont déjà eu d’autres grossesses. C’est pourquoi, chez une femme primipare, le ventre peut n’être bas que pendant les quatre semaines précédant l’accouchement. Cependant, lorsque la date de naissance est proche, le ventre tombe au point de créer un espace entre le ventre et le sein. En bref, un ventre bas indique que nous sommes à la fin de la grossesse et que le moment de l’accouchement est proche. Il s’agit toutefois d’une information à prendre avec des pincettes, qui ne se traduit pas toujours dans la réalité.

Ventre bas pendant la grossesse : douleurs et tiraillements

Clarifier les causes du haut-ventre et du bas-ventre pendant la grossesse. Il convient également d’examiner celles qui peuvent entraîner des tensions et des douleurs dans le bas-ventre. Les crampes dans ce domaine sont en effet assez fréquentes, mais ne doivent pas toujours inquiéter la future maman. Si, par contre, des douleurs fixes de plusieurs jours sont ressenties, elles pourraient être l’espion de quelque chose de plus important. Dans d’autres cas, enfin, le ventre pendant la grossesse peut sembler particulièrement dur et même dans ce cas, il peut susciter quelques inquiétudes. En ce qui concerne les crampes légères, elles peuvent être causées par la constipation et le gonflement de l’intestin, qui est très fréquent en neuf mois. Les rapports sexuels pendant la grossesse peuvent également provoquer de petites crampes. Cependant, il n’y a pas trop de raisons de s’inquiéter.

De plus, de petites douleurs dans le bas-ventre peuvent être causées par des contractions de Braxton-Hicks (qui apparaissent vers la 37e semaine) et sont simplement dues au fait que l’utérus se prépare à accoucher. Là encore, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Si les crampes sont accompagnées de brûlures pendant la miction, il peut s’agir d’une cystite pendant la grossesse. Dans ce cas, consultez votre gynécologue pour un traitement approprié. Si les douleurs ou les douleurs persistantes sont accompagnées de saignements, rendez-vous immédiatement aux urgences et contactez le gynécologue car il peut s’agir d’une fausse couche.